Activités | Amnesty International Burkina

Formation des membres des Groupes Campus de Ouagadougou, tenu le 30 octobre 2021 à l’Université. La formation rentre dans le cadre de la redynamisation des groupes en matière d’activisme des entités et pour préparer le Marathon des lettres à venir. Le Coordonnateur Croissance et Activisme s’est dit satisfait par la réaction des différents groupes représentés.
A l’occasion des journées portes ouvertes de l’Institut Français de Bobo-Dioulasso, Amnesty Burkina a animé un stand pour marquer sa présence, recueillir des signatures de pétitions et présenter l’application mobile aux visiteurs du Stand.
Visite Administrative auprès des Groupes Amnesty Burkina de Koudougou ce dimanche 24 octobre 2021 pour échanger et organiser le Concours Art et Droits Humains qui aura lieu très prochainement dans cette ville. Des établissements scolaires de la ville de Koudougou participeront à travers différents thèmes en lien avec les Droits Humains.
Rencontre avec les membres du groupe de Yako ce jour 1er octobre 2021. Au menu des échanges, il a été question de la vie du groupe, des préparatifs du Marathon des lettres 2021, des actions majeures en vue, de la présentation de l’application mobile.
Séance de sensibilisation de la population de Nomboya, village situé à quelques encablures de la ville de Gonboussougou sur les violences basées sur le Genre.
Rencontre avec les démultiplicateurs de la ville de Kombissiri pour redynamisation, préparatifs du marathon des lettres 2021 et présentation de l’application mobile le samedi 25 septembre 2021.
Session de formation des journalistes de la ville de Orodara dans la province du Kénédougou sur la connaissance d’Amnesty International et les Droits Humains de façon général.
Un plaidoyer communautaire sur les violences basées sur le genre s’est tenu à Bougouré, localité située à une trentaine de kilomètres de Ouahogouya.
Le jeudi 30 novembre 2021 s’est tenue à la radio Wend Panga de Ouahigouya une émission radio sur les violences basées sur le genre spécifiquement sur l’excision et les mariages d’enfants. La population a été sensibilisée sur ces méfaits avec la participation d’une délégation de l’action sociale.