Projet croissance accélérée

Impact au niveau de l’activisme

Projet croissance accélérée en supporteurs de la section

Le projet croissance accélérée vise l’atteinte des objectifs de croissance en supporters mais aussi en membres et activistes de la section par l’implication d’un nouveau modèle d’engagement dérivé de l’activisme individuel. A travers cette nouvelle forme de présence dans des localités où le mouvement est moins présent ou absent, nous impactons les droits humains dans la mise en œuvre d ’activité de formation et de sensibilisation.

Aujourd’hui nous avons plus d’une quinzaine d’établissements où opèrent nos démultiplicateurs, une dizaine d’associations communautaires engagées à participer aux actions d’Amnesty International Burkina Faso. Session de renforcement des capacités des démultiplicateurs en droits humains : Outiller les démultiplicateurs pour plus d’engagement en faveur des droits humains

.

Formation démultiplicateursLes axes Kombissiri, Manga Gonbousgou, Dori et Kaya ont été des pistes de mobilisation, et de création de nouvelles bases militantes. Alors Amnesty International Burkina Faso soucieux de l’impact sur la croissance du mouvement et la promotion des droits humains dans ces localités a réalisé des sessions de renforcement des capacités aussi bien en présentiel qu’en ligne pour renforcer les capacités de 34 démultiplicateurs dont 10 femmes et 24 hommes sur les modèles d’activisme et les campagnes de la section.

Ces différentes sessions ont contribué à la réalisation d’activités à forte mobilisation au recrutement massif de supporters à l’occasion de la campagne écrire pour les droits et à la visibilité du mouvement.

Le démultiplicateur est un individu acquis à la cause du mouvement, engagé à travailler pour répondre aux besoins spécifiques des droits humains dans sa localité et à assoir une nouvelle entité ou contribuer à son implantation dans sa localité de résidence.

Alors, rejoignez-nous car votre engagement est le symbole de notre victoire pour les droits humains

Activisme digital : Les militants renforcent leurs capacités

Amnesty International KondougouDans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet croissance accéléré, Amnesty Burkina a organisé à Koudougou une session de renforcement des capacités des leaders jeunes ayant pris part au concours art plastique et droits humains. Cette activité s’inscrit non seulement dans la dynamique de consolider les bases militantes, renforcer la collaboration   dans les  dix établissements identifiés mais aussi  contribuer au renforcement de leurs capacités dans l’utilisation responsable des réseaux sociaux  pour mieux promouvoir l’activisme digital.

La formation a connu la participation de trente et un élèves. Donnant ainsi l’opportunité aux élèves de s’exprimer sur les grands moments de la compétition, il est ressorti que cette activité   leur a permis de découvrir plusieurs méthodes pacifiques de lutte contre les violations des droits humains, de renforcer leurs connaissances en droits humains et par ricochet contribuer à l’éveil des consciences en milieu scolaire.

Promouvoir l’activisme digital implique une connaissance acceptable sur l’utilisation des réseaux sociaux, une utilisation consciente responsable et efficace dans l’activisme digital. Alors cette session vient apporter un autre modèle d’engagement pouvant être associé à la mobilisation traditionnelle pour la prochaine édition.

La formation des coordonnateurs et membres des groupes de Ouahigouya

Agir à travers le digital requiert de la part du membre d’Amnesty une attitude responsable et une attitude raisonnée et pertinente. 12 Leaders de groupes ont été formés pour mobiliser à travers le digital dans la planification des activités pour soutenir nos campagnes.

 

Droits sexuels et reproductifs : Le groupe Siao au Centre Artisanal de Ouagadougou

Causons droitCausons droits humains est une activité de dialogue instructif et interactif pour informer, et éveiller les consciences de soixante-dix filles du centre artisanal des jeunes fille de Ouagadougou sur les droits liées à la santé sexuelle et reproductive. Ces jeunes issus de milieux défavorisés découvrent la nécessité de bénéficier du droit à l’information sur la santé sexuelle et reproductive et d’éviter les grossesses précoces et indésirées.

 

 

 

 

Causons droits sexuels et reproductifs

Droit reproductif

Réfugiés et problématique des droits humains : Le groupe Jeunes 3 sensibilise les élèves de l’école privée « « La clarté »

 

Amnesty International Burkina droit a la reproductionLes droits ne se revendiquent pas sur la base de sa nationalité, sa profession, ses origines ou encore son pays d’accueil. Alors Amnesty International Burkina Faso dans sa campagne « j’accueille » travaille à promouvoir les droits du réfugié.

Le groupe jeune 3, à l’occasion du marathon des lettres est revenu sur la situation du réfugié à travers un exposé suivi d’un sketch pour illustrer le caractère universel des droits humains dont jouissent les réfugiés où qu’ils s’y trouvent.

 

 Une table de presse pour informer, sensibiliser et collecter des signatures en faveur des personnes en danger

 

table de presse KoudougouC’est une activité d’échanges « face to face » avec le public et de sensibilisation surtout. A Koudougou, les groupes ont animé des tables de presse sur les neuf cas choisis par la section en vue de collecter des signatures à l’occasion du concours art plastique et droits humains ayant engagé dix établissements.

Les groupes campus de Ouagadougou ont initié une collecte de signatures à l’Université privée de Ouagadougou dans l’animation d’un stand droits humains.

A Ouahigouya et Bobo Dioulasso, les tables de presse ont été réalisées en faveur des festivals planifiés et réalisés par les groupes locaux. Nous enregistrons près de sept mille signatures à l’issus de ces différentes actions directes avec les élèves les étudiants et festivaliers.

 

Echos sur les actions de nos démultiplicateurs

Des causeries éducatives sur l’excision, les mariages forcés et précoces, les grossesses précoces en milieu scolaire ont enrichi les thématiques des démultiplicateurs de Dori, Gaoua, Kombissiri, Kaya lors de notre campagne « écrire pour les droits »

Eduquer les jeunes scolaires pour une meilleure appropriation des droits humains. Environs trois cent jeunes filles des lycées et collèges ont été mobilisées sur l’ensemble des activités dans les localités. Ces activités de sensibilisation ont fortement contribué à la collecte des signatures, au renforcement des liens de collaboration avec nos démultiplicateurs et établissements ayant accueilli ces activités de sensibilisation et surtout à la visibilité de nos actions dans lesdites localités.

 

Causerie éducative à KombissiriA Kombissiri, une action symbolique a plus marqué l’engagement des élèves du Collège d’Enseignement Général de Kombissiri à soutenir la campagne « écrire pour les droits ». Plus d’une cinquantaine d’élèves ont été mobilisées et 430 signatures en faveur des personnes en danger.

 

Refreiner les grossesses en milieu scolaire par la sensibilisation

 

projection film à GaouaA Gaoua une projection de film pour refreiner les grossesses en milieu scolaire a mobilisée 80 élèves dont 50 filles.

La projection de film intitulé « Dire non Franchement » au Lycée Bafuji a permis aux élèves de mieux cerner l’impact d’une grossesse précoce. Dire non franchement exhorte les jeunes filles à prioriser les études par rapport au sexe.

« J’ai été attristée de constater que notre inconscience pouvait porter atteinte à la vie d’un être cher » s’exclama une élève

 

 

 

 

Les festivals au cœur de notre activisme pour la défense des personnes en danger

La soirée droits humains à Bobo Dioulasso

Marathon des lettres BoboLe marathon des lettres est pour nous, défenseurs des droits humains, des moments de forte mobilisation pour agir sur les droits humains et sauver des vies. Cette campagne illustre aussi la commémoration de la journée mondiale des droits humains. Exploitant des cadres de mobilisation durant la période, Amnesty International Burkina Faso a organisé une soirée droits humains mettant en compétition des universités de la ville de bobo dans des débats oratoires, des ballets et sketchs.

Du parfait maniement de la langue française avec les concepts des droits humains, ces étudiants ont émerveillé leur audience dans la prise de parole visant à sensibiliser sur les droits humains et inviter à la signature des pétitions.

 

Festival droits humains dans le Yatenga

Droits humains yatengaJoindre l’utile à l’agréable, c’est aussi le but de cette activité qui a mobilisé plus de 300 élèves de quatre établissements dans une compétition inter-établissements de Ouahigouya. Les lycées wend lamita, Yamwaya, Yadéga, Municipal.

Des thématiques telle le droit à l’éducation, les grossesses en milieu scolaire, les violences basées sur le genre ont été fait l’objet des interventions des élèves dans des ballets du slam, et théâtres. Des ballets ont illustré la situation des droits humains interpellant ainsi à l’action. 3.453 signatures sur les neuf cas ont été enregistrés sur l’ensembles des activités des groupes étudiants de Ouahigouya.

 

Campus droits humains

Campus droits humainLes étudiants membres des groupes campus de Ouagadougou interviennent dans les universités pour réaliser des activités et procéder à la collecte des signatures. En effet, l’Université Privée de Ouagadougou a bénéficié d’une conférence portant sur le thème « Covid-19 et obligations de l’Etat en matière des droits humains »

Des actions symboliques et des collectes des signatures au parc Urbain Bangr Wéogo ont émaillé les activités de cet évènement.

La réalisation d’une telle activité permet aux entités présentes à l’université de Ouagadougou et celles présente à Ouagadougou d’’étendre leur champ d’action dans d’autres universités, de recruter des supporters et créer plus de visibilité. Plus de 500 supporters ont été recrutés avec une contribution de 1616 signatures. Plus d’une vingtaine d’actions symboliques réalisées en soutien aux victimes.

 

Le café du monde : Cadre d’échanges sur les droits humains

Commémoration de la journée mondiale pour l’élimination de la pauvreté à travers la promotion des droits économiques, sociaux et culturels. Un Café du monde pour capter les appréhensions et les expériences sur ces droits et catalyser une réflexion et une action efficace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le « Campaign Canevas », vers une planification pointue des activités de nos groupes

 

Le « Campaign Canevas » est un modèle de planification tirée  des expériences de la section Sud-Africaine pour mieux cerner nos priorités en droits humains et y apporter un changement véritable. Faire de l’injustice une affaire personnelle, une motivation sans précédent de nos membres qui les poussent à planifier et à agir continuellement en faveur des personnes en danger.. Des sessions de formation sur cet outil ont donc été menées à Ouagadougou, Koudougou, Ouahigouya, Bobo Dioulasso et Yako afin d’outiller les membres et leaders des groupes sur les stratégies de mobilisation en vue de soutenir les campagnes d’Amnesty International Burkina Faso.  De l’histoire d’Amnesty International au suivi et à l’évaluation des résultats en passant par l’identification des cibles , nos forces et faiblesses nos alliés etc, ce canevas a été mis à la disposition des groupes pour assurer une réponse efficace à nos attentes visant à la fois la promotion et la défense des droits humains  avant l’entame du marathon des lettres. C’est plus d’une cinquantaine de membres et leaders des groupes  qui ont pris part à ces sessions de formations.

 

 

 

 

 

Impact au niveau de l’obligation de rendre compte

 

 

Le marathon des lettres : Vers une mobilisation massive de nos militants dans la signature des pétitions

 

 

Signer une pétition c’est promouvoir les droits humains, c’est défendre les personnes dont les droits sont violés, c’est contribuer à la mission d’Amnesty International. La campagne mondiale d’Amnesty International « Ecrire pour les droits » est une campagne de solidarité envers les personnes dont les droits sont violés ; moments durant lesquels des millions de personnes dans le monde écrivent des lettres, signent des pétitions, afin de demander justice et réparation pour les victimes des droits humains. Ce moment caractérisé par une course effrénée contre la montre dans la collecte des signatures est le Marathon des lettres.  Les douze régions de la localité ont accueilli ces moments de forte mobilisation à travers une participation active de nos militants. Au total nous avons enregistré 16,542 signatures sur l’ensemble des neufs cas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre membership

Amnesty International Burkina Faso dans la volonté manifeste d’étendre sa visibilité partout au Burkina Faso a développé une nouvelle forme de présence basée sur l’activisme individuel tout en s’appuyant également sur le militantisme de ses groupes locaux, Dans une ferme ambition de renforcer sa visibilité et accroitre son réseau de militant-e-s, elle compte aujourd’hui

+ de 12.000 membres

+ de 60.000 supporters

+ de 5.000 followers

  • égions couvertes

 

Présentation d’Amnesty International et Amnesty International Burkina Faso

Amnesty International est un mouvement mondial regroupant plus de 7,5 millions de personnes qui prennent l’injustice comme une affaire personnelle. Nous faisons campagne pour un monde où chacun peut se prévaloir de ses droits.

Nous sommes financés par nos membres et des personnes comme vous. Nous sommes indépendants de toute idéologie politique, de tout intérêt économique et de toute religion. Aucun gouvernement n’échappe à notre vigilance. Aucune situation n’est désespérée.

Amnesty International Burkina Faso est la représentation nationale d’Amnesty International et depuis les années 2000 nous travaillons à sensibiliser et à mobiliser des milliers de personnes au Burkina en faveur des droits humains. Notre ambition est de permettre au plus grand nombre de burkinabè à rejoindre le mouvement afin de garantir le respect des droits humains dans le pays et partout dans le monde.

 

 

 

 

Action urgente : JUSTICE POUR PRUDENCE !

Amnesty International a initié une action urgente en faveur de Prudence du Benin invitant les autorités béninoises à :

 

– Délivrer un certificat de décès à la famille

– Ouvrir une enquête sur la mort de Prudence

– Accorder une réparation pour le tort causé à ses enfants et à sa famille…

 

 

 

 

 

 

Vie des groupes

Dans l’ambition de renforcer le membership et le dynamisme des membres, sympathisants, activistes, la section a procédé à des évaluations pour appréhender le niveau du militantisme régnant au sein des entités.

Globalement, les entités ont réalisé en moyenne deux activités entrant dans le cadre du marathon des lettres et autres campagnes prioritaires. Cette évaluation nous a permis d’identifier leurs forces et les faiblesses tout en saisissant au passage les opportunités pouvant être mises à profit pour plus d’impact.

Bon nombre des entités de la section ont marqué leur dynamisme par la participation et la réalisation d’activités innovantes. En témoigne le festival droit humains les droits humains à Ouahigouya, et Ouagadougou et les conférences.

Des actions, pour une pérennité de nos entités et une base solide des bureaux de coordination, s’inscrivent principalement dans :

La conversion des sympathisants en membres adhérents

Le renforcement des capacités des membres,

Le renouvellement à moyen terme des membres du bureau favorisant la participation de nouvelles personnes dans la coordination des entités

La mise à contribution de nouvelles expériences dans la participation des campagnes et actions prioritaires.